vendredi 6 août 2010

Les perruches du marché de Santana.



Dans la chaleur écrasante des cages : fermer les yeux et rêver de voler.

6 commentaires:

  1. Elles sont adorables ses peruches.

    Moi aussi j'ai de la peine de les voir en cages..

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Chaleur, fientes et eau croupie. Le spectacle des plumes n'a pas réussi à faire tout oublier... Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. jolies perruches - j'adore vraiment ton talent d'aquarelliste - je t'ai mis dans mes liens pour ne plus louper tes posts !
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Merci Marty, c'est une excellente idée que je te pique, na ! Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Another beauty here...great washes, you've mastered the medium..!

    RépondreSupprimer
  6. Thank you so much Fabio !! Ca m'encourage !

    RépondreSupprimer